Cendre à naître

RECUEIL DE POÉSIE, 2021

Ce recueil commence là où tout part en fumée. L’écriture de ce texte m’a permis de flamber pour résister à m’étendre dans le regard des autres. Il m’aura fallu attendre longtemps la fonte de mes façades extérieures pour que le brasier traverse mon derme. En me cherchant dans les recoins de cette pelure de cendre, je me suis apparue plus inconnue que je ne l’aurais cru.

 

Dans les débris et la poussière laissés par les flammes, le poème est devenu un repère. Avec lui, j’ai sondé le sol par des millions de petits trous pour creuser et trouver ma peau. Avant de la ressentir, je l’ai imaginée parce que c’est la mienne. Elle ressemble peut-être au regard d’une chienne, goûte peut-être le jus d’abricot. Une chose est sûre, elle recouvre un bouclier de muscles.

 

En écrivant ce manuscrit, j’ai découvert que s’incuber, c’est d’abord descendre dans les creux de son corps. Je suis devenue ce bébé blotti et doucement balancée entre deux vides. J’ai compris comment creusent les racines (celles qui touchent le fond) et je suis débarquée dans le sous-sol du monde pendant environ quinze minutes.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Twitter
  • Youtube

© 2020 Noémie Roy